Colargol ne chante plus

Télévision Albert Barillé est décédé à 88 ans

Albert Barillé est décédé à l’âge de 88 ans. Son nom ne dit sans doute pas grand-chose, mais deux générations d’enfants le connaissaient sans le savoir : ceux qui ont grandi en regardant Colargol et ceux qui ont appris l’histoire en regardant Il était une fois l’homme.

Colargol, « l’ours qui chante en fa, en sol », avait été créé dans les années 50 par Olga Pouchine. Ses histoires, destinées aux enfants, seront popularisées à partir de 1961 sous la forme d’une « opérette pour enfants » publiée en huit « livres-disques » Philips. Cela ne nous rajeunit pas…

La chanson écrite et interprétée par Mireille, star du mythique Petit conservatoire de la chanson, pour les livres-disques des aventures du petit ours joueur et chanteur (sans talent), connaîtra un succès considérable : « C’est moi qui suis Colargol / L’ours qui chante en fa, en sol / En do dièse, en mi bémol / En gilet et en faux col. »

A la fin des années 60, Albert Barillé décida d’adapter les histoires de Colargol en programme animé. Mais, dit la légende, l’ORTF refusa de le financer et c’est sur ses propres deniers que Barillé confia la réalisation de la série à l’animateur polonais Tadeusz Wilkosz.

Transformé en marionnette, Colargol connaîtra 54 épisodes de 13 minutes, tous réalisés en 1970. Cette coproduction franco-polonaise a marqué les esprits des gamins du début des années 70 pour qui Colargol est un personnage emblématique comme Nounours, Pollux ou Casimir.

En 1978, Barillé lancera une série de dessins animés racontant l’histoire du monde en 26 épisodes, Il était une fois l’homme. Avec ses personnages récurrents, Maestro mais aussi Pierre, le Gros, le Teigneux, le concept, vendu dans 120 pays, rencontra un tel succès qu’il fut décliné dans d’autres Il était une fois… (l’espace, la vie, les Amériques, les découvertes, les explorateurs, et, en 2008, notre Terre).

LAUWENS,JEAN-FRANCOIS
Cette entrée a été publiée dans Culture, Médias, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.