Les systèmes de parrainage de ruches : une bonne ou une mauvaise idée?

L’abeille est à la mode et les systèmes de parrainage de ruches se multiplient. Comment faire le tri parmi les initiatives existantes ?

Depuis quelques années, les initiatives visant la préservation des abeilles se sont multipliées et c’est une bonne chose. La disparition massive des pollinisateurs est une problématique environnementale majeure qui réclame une visibilité importante et des actions concrètes.

Le risque de dérives purement commerciales est cependant bien présent. Certains profitent de l’engouement actuel pour les abeilles pour proposer des systèmes de parrainage de ruches qui visent avant tout un enrichissement personnel, jetant ainsi le discrédit sur l’ensemble des initiatives existantes.

Face à ces dérives, il est important de faire preuve d’esprit critique et de bien s’informer. Il serait en effet dommage de condamner d’un bloc tous les systèmes de parrainage et de mettre ainsi en péril des initiatives qui sont sincères dans leur démarche et qui profitent à l’ensemble de la communauté.

Telle est notamment l’attitude dogmatique de certains individus qui considèrent que tout partenariat avec le monde de l’entreprise est condamnable. A leurs yeux, l’engagement environnemental des entreprises, quel qu’il soit, relève du greenwashing. L’idée que l’on puisse être à la fois sincère dans sa démarche et intéressé par la valorisation de son image de marque leur est insupportable.

La position manque totalement de nuance et de réalisme. Les entreprises sont des acteurs incontournables de notre paysage social en plus d’être des moteurs de notre économie. Elles sont bien entendu soumises à des impératifs de rentabilité, ce qui ne veux pas dire que qu’elles sont dénuées de toute éthique. Il s’agit de leur offrir des opportunités de s’engager qui tiennent compte de leur réalité. De nombreuses entreprises sont ainsi prêtes à agir en faveur de notre environnement pour peu qu’on leur propose une solution réaliste et un service professionnel.

Ces solutions doivent également être bien pensées d’un point de vue environnemental. Dans le cas qui nous occupe, le parrainage d’une ruche ne doit pas se limiter à l’installation d’une colonie d’abeille. La démarche doit être intégrée, elle doit s’accompagner d’un processus de sensibilisation, d’activités didactiques, et elle doit pouvoir se prolonger par l’aménagement d’espaces mellifères sur le site de l’entreprise. Un système de parrainage de ruche n’est réellement pertinent que s’il remplit ces conditions. La ruche ne doit pas être considérée comme une fin en soi mais comme l’un des outils d’une démarche intégrée.

Une autre critique récurrente concerne la dimension commerciale des systèmes de parrainage de ruche. La critique se résume souvent à un jugement grossier : « ils font de l’argent sur le dos des abeilles ». Il est amusant de constater que lorsque la même initiative provient d’une asbl, les mauvaises langues se taisent et applaudissent à deux mains. Que l’asbl en question fonctionne grâce à des subventions publiques et à des dons privés ne semble en effet pas les gêner. Nous estimons pour notre part qu’une initiative à finalité sociale qui parvient à s’autofinancer est particulièrement méritante.

En fin de compte, quelques questions simples permettent de réaliser un tri nuancé parmi les systèmes de parrainage existants :

- A qui profite le système de parrainage ? A la seule structure de parrainage ou à l’ensemble de la filière apicole ?
- Le système se limite-t-il à l’installation de ruches ou s’intègre-t-il dans une démarche intégrée ?
- Accepte-t-il tous les types d’entreprises partenaires ou respecte-t-il une ligne éthique ?

Répondre à ces questions permet d’éviter les jugements hâtifs qui se révèlent en fin de compte dommageables pour l’ensemble de la communauté.

Votre happyculteur, Stéphan

Cette entrée a été publiée dans Les actions Made in Abeilles, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les systèmes de parrainage de ruches : une bonne ou une mauvaise idée?

  1. lepiemme claire dit :

    Grace à Made in abeilles nous avons bénéficié de 2 essaims en remplacement de notre ruche effondrée en fin d’hiver, avec toute la désolation que cela nous avait apportée…( morte de nosémose) Nous avions contacté Mr Galétic afin d’acheter un nouvel essaim car ces abeilles et leur monde merveilleux avaient fait de nous des “accros” Made in abeilles nous a offert ces essaims avec tous les conseils y afférant. Nous leur en sommes tellement reconnaissant….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>