Le carabe, un précieux allié au jardin

Le carabe fait partie de ces précieux insectes qui nous rendent sans qu’on le sache de nombreux services au jardin.

De l’ordre des coléoptères, comme la coccinelle, on peut le reconnaître à sa forme allongée, ses longues antennes et sa carapace aux reflets variés.

Carabe_vue-profil

Le carabe est un prédateur nocturne qui se nourrit de chenilles, de limaces, de larves de taupin voire d’escargots, ce qui en fait un partenaire très utile pour la gestion durable du potager. En offrant refuge aux carabes, vous protégez naturellement vos légumes des infestations de nuisibles.

Carabe_sur-branche

La carabe dispose d’un moyen de défense qui peut se révéler désagréable si on tente de le saisir. Il projette une substance apparentée à l’acide formique qui provoque une brève sensation de brûlure. Mieux vaut laisser notre ami protéger notre jardin sans le déranger.

Le carabe atteint le stade adulte via une métamorphose. La larve mue plusieurs fois avant de s’installer dans une cavité creusée dans le sol où elle se transforme en nymphe, l’équivalent de la chrysalide chez le papillon. Au départ entièrement blanche, la nymphe se pigmente progressivement pour devenir entièrement noire. Ses couleurs apparaissent alors et sa carapace se durcit.

Carabe_sur-fleur

En hiver, le carabe se réfugie sous terre, au pied des haies ou dans du bois mort pour hiberner.

Comment l’accueillir chez soi ?

Dans un hôtel à insectes, vous pouvez aménager une niche au rez-de-chaussée avec des bois morts et des feuilles mortes.

Une haie champêtre, des herbes folles, un tas de feuilles mortes, de pierres, de bois en décomposition ou de bûches constituent des abris idéaux pour les carabes et bien d’autres espèces sauvages.

N’hésitez pas à conserver les vieilles souches sous lesquelles les carabes aiment hiberner. Placez une vieille souche à proximité de votre potager, elle constituera un précieux avant-poste pour vos alliés.

L’aménagement pour l’hiver d’endroits humides et ombragés avec des pierres plates ou de vieilles tuiles permet aussi de les attirer.

Votre happyculteur,

Stéphan

Cette entrée a été publiée dans Un jardin pour les abeilles, Vous pouvez agir, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le carabe, un précieux allié au jardin

  1. Bonjour,
    Dans mon jardin, je favorise la biodiversité animale et végétale, je suis persuadée que c’est la clé de la réussite dans un jardin bio. Autres alliés qui m’aident beaucoup au jardin sont les crapauds, les mésanges, les vers de terre, les coccinelles et les abeilles.
    Jenny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>